SISSOKO BALLAKÉ

SISSOKO BALLAKÉ

12 janvier 2017 Music Portrait 0

Nous savons que la musique adoucie les mœurs !

Mais sur le contient Africain, c’est encore au-delà de l’adoucissement des mœurs car depuis la nuit des temps, la musique est vécue comme étant :<< le langage entre les âmes, les esprits lointains et le temps, porté par le vent au gré des vibrations émis par les instruments et le message y renfermé par l’expression de la danse >>.

Dans nos cultures, chaque type de musique remplie une fonction précise au sein de la société avec pour but, de consolider les liens entre les peuples. Intéressons-nous au Griot :

Voici quasiment plus de sept siècles depuis ses débuts dans l’empire Malinke qui s’étendait de ce qui est aujourd’hui le Sénégal, à Tombouctou et Gao au Mali et qui comprenait même des parties de l’actuelle Côte d’Ivoire. Les griots avaient pour devoir de conseiller la Cour, étaient des conteurs chargés de l’éducation des masses par la transmission des faits historiques-familiales-sociologiques.., des musiciens et des chanteurs de louanges, issus de cinq familles prestigieuses. Ils sont les sentinelles de la mémoire collective et ancestrale. Ils sont à eux seul, une caste de nos sociétés. Les Griots se servent d’instruments tels que : la Kora, le Balafon, le Djembe ou encore le Tama.

De notre époque, nous avons plusieurs Griots dont notamment l’un des non moins célèbre en la personne de Ballaké SISSOKO que l’équipe de PanAfrikHause a eu à interviewer lors de son passage dans la Ville de Mulhouse pour concert le 11 Janvier 2017 dernier.

En savoir plus…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *